Facebook
Instagram
Twitter
Google+
YouTube
LinkedIn
Podcast

L'itinéraire de Diana Saliceti



Depuis son île, Diana Saliceti désire prendre racine sur la terre de ses anciens tout en bâtissant des ponts la menant sur les pourtours de la Méditerranée.
C’est ainsi que l’on retrouve dans sa voix, des airs de tarentelles italiennes, de fado portugais ou encore d’incantations africaines. C’est pourtant dans le chant corse traditionnel et notamment polyphonique que Diana a puisé son amour de la musique.

Natale Luciani, Jean-Pierre Godinat de Cinqui Sò ou encore Jacques Culioli ont été pour elles des maîtres de chant. Un lien privilégié avec une terre et une langue sans cesse renouvelé au fil des rencontres et, notamment avec ses musiciens tous issus d’univers différents, du classique au rock en passant par le folk.
C’est avec eux, que l’insulaire a enregistré à l'automne son premier album en autoproduction dans sa maison familiale de Salgetu au cœur du Rustinu.

Un opus dont la sortie a eu lieu le 8 décembre 2015.
Le répertoire, en grande partie écrit et composé par la chanteuse, met en musique les jours passés et leur lumière, les peines inconsolées et les joies enfantines.
Comme un fil d’Ariane qui mène l'auditeur, de l’aube de la vie jusqu’à ses zéniths. 
De la lumière aveuglante du soleil corse à ses clairs obscurs les plus contrastés.

Rédigé le Jeudi 17 Décembre 2015 à 22:28 | Lu 1875 commentaire(s)



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Mars 2016 - 22:48 Biographie

Jeudi 7 Janvier 2016 - 18:12 Concerts de 2016

Jeudi 17 Décembre 2015 - 22:38 La presse en parle / In a stampa




Inscription à la newsletter